Pourquoi une psychothérapie?

"SI on laisse reposer l'eau trouble, elle deviendra claire" Lao-Tseu


A chaque fois que je reçois une personne pour la première fois, c'est l'occasion unique de recevoir une demande toujours particulière. Tous, différemment les uns des autres, nous sommes amenés à traverser des moments troubles. Tous différents et si semblables dans notre humanité.


Les raisons qui nous amènent à se poser sur notre vie, à regarder une crise singulière, un trauma ou encore des répétitions souffrantes sont diverses. Certains me disent s'agacer d'eux-mêmes, d'autres s'aimer et se vouloir encore meilleurs, certains me disent des obstacles et leur désespoir de parvenir à les franchir, leur angoisse existentielle, les multiples tracas envahissants, drames et pertes... Et certains autres ne disent rien et ont besoin de sentir qu'une aide est là. Juste tout près. Au cas où l'oser tout dire, enfin, serait possible.


Le questionnement existentiel et la demande d'aide sont deux ingrédients qui tissent le fil de la thérapie qui permet de se révéler à soi à l'occasion de l'autre. Et la confiance dans ce processus va venir soutenir dans l'effort.

"Un bon thérapeute c'est quelqu'un qui cherche, et non quelqu'un qui sait."Nous enseigne Irvin Yalom.

Dans ma manière de travailler, je ne conçois l'écoute qu'avec neutralité et bienveillance, fidèle à l'enseignement de Carl Rogers. Ou je citerais encore un autre de mes formateurs a écrit un poème que j'aime beaucoup :




C'est ainsi que s'ouvre l'espace d'une séance un moment de découverte. Et c'est là même que se situe l'acte thérapeutique: de cette rencontre, à chaque fois neuve et renouvelante, une occasion de naître qu'à soi, oui d'être à soi.