top of page

On ne change rien


Une ancre posée sur le sable

Parce qu'on n’est pas "obligé" de changer.


Regardons ensemble ce projet : le changement, le développement. Personnel en plus : c'est dans l'air du temps.

Avec le temps et les rencontres que je fais à l’intérieur de mon cabinet j’entends les demandes de changement. On veut modifier tel ou tel comportement, telle partie de nous déplaît. Parfois, j’émets cette promesse: « ça va changer ! ».

Et je suis convaincue que tout finit par passer. Ce qui doit mourir mourra. Ce qui doit prendre place, naîtra.


Tout est mouvement. Et à l'intérieur de ce mouvement, justement : si nous examinions ensemble l’idée de rester là? Là. Au calme du dedans. Et regarder les cycles se succéder. Non sans émotion! Car inévitablement, en êtres sensibles que nous sommes, elles adviendront au-delà de tout contrôle.


"J'ai toujours été fasciné par la loi de l'effort inverse : quand vous essayez de rester à la surface de l'eau vous coulez. Mais quand vous essayer de couler, vous flottez." Allan Watts


Je vous invite à en faire l’expérience: à observer l’émotion qui monte et qui envahit. À vous regarder éprouver, ressentir et agir. Et surtout de ne croire personne. De faire l’expérience. De vous à vous. D'être votre compagnon le plus fidèle.


Et je vous propose ensuite de voir ensemble. Je vous propose de COMMUN-IQUER. Autrement dit d’examiner ensemble ce qui nous est COMMUN. Nous, êtres humains, aux prises avec nos moments de vie, nos situations difficiles, nos résolutions temporaires, nos amours et nos peurs.


Et je repose par là un des grands principes de l’accompagnement psychothérapeutique: il ne s’agit pas de vous dire. Par définition, qu'on les lise ou qu'on les écoute, qu'on les cherche ou qu'on les redoute, les voix de l'extérieur ne vous appartiennent pas. Il s’agit de vous écouter. D’entendre vos intégrations et de vous soutenir dans votre expérience de la réalité concrète. Avec toutes vos ressources de vous y jeter, de vous y frotter. A cette vie-là. La seule. De vous y laisser fouler et refouler dans les éternelles vagues du vivant. Tant qu’il est en vous.


J’avais envie de célébrer aujourd’hui ce vivant à l’intérieur de nous et, à l’aube de cette rentrée, vous annoncer que je suis prête. Que ma main est là. Mes oreilles aussi. Et surtout… Mon coeur.


À lire


Il n'y a rien d'autre que le présent, Allan Watts




À écouter



Comments


bottom of page