Let it spring!



"Je suis." moi




Aujourd'hui pas de citation, ou si : juste "Je suis." Je pourrais vous citer tant de références partagées sur le sujet, mais aujourd'hui j'ai envie de vous écrire de façon personnelle sur cette intense révélation de l'état d'être tout court.


Pour moi la date de l'équinoxe de printemps résonne de façon très particulière: depuis toujours le 21 mars est une date très spéciale. Ma grand-mère fêtait son anniversaire ce jour-là et nous étions tous unis en famille pour célébrer l'arrivée du fleurissement en la regardant comme une fleur dans l'écrin du végétal qui s'épanouit.


Elle signifie aussi la fin d'un hiver qui, je m'en aperçois au fil des années qui passent et se répètent, est souvent l'occasion pour moi d'un assombrissement et d'un retrait dans les profondeurs et l'enracinement solitaire. Dure période sous le ciel grisonnant qui se vit parfois dans le doute que la lumière réapparaisse.


Et ces moments de doute, je les partage avec vous, j'entends vos témoignages, je les comprends, je compatis avec sincérité et les reçois avec une foi profonde qui se consolide avec le temps et l'expérience des cycles qui se succèdent.


Aujourd'hui j'ai envie d'écrire qu'à l'intérieur de ces cycles : il y a moi. Au centre, bien là. Tout simplement. Et c'est bien là que tout se passe : entre le sol et la lune ou le soleil qui montrent et rythment nos saisons.

Je ne m'étonne pas de l'engouement des civilisations autour de ces éléments qui nous contiennent et qui définissent notre environnement. La force et la douceur, la stabilité et le changement... Quelle présence. Quel appui!


Observer le ciel et réaliser que nous sommes éclairés et rythmés. Sentir le sol sous nos pieds, regarder le ciel, sentir qu'au centre "il y a moi" et réaliser que tout est là: nous sommes amenés à vivre et à traverser le sombre et le clair, la tempête et le répit, l'agitation et le repos, le conflit et l'apaisement. A notre rythme et en même temps soumis aux mouvements de l'environnement.


Tant que la vie est là, tout ça se succèdera et tout passera, le triste comme la joie et au centre, il y a moi.







Adhyatma Yoga, à la recherche du Soi (Vol 1) - Arnaud Desjardins


"L'expérience habituelle, c'est toujours je suis moi. Quand nous disons "je suis", c'est toujours je suis moi. Le pur "Je Suis", absolument sans aucun attribut, condition ou limitation, nous n'en n'avons normalement pas l'expérience, sinon, parfois, par l'absorption de certaines drogues ou substances chimiques ou encore après des moments d'intenses prières ou de méditations exceptionnellement favorisées. Cela nous apparaît comme des états inoubliables peut-être mais tout à fait privilégiés. Nous sommes tout le temps dans la distinction : moi avec mes goûts et mes refus, et puis ce qui est là, hors de moi, que j'aime ou n'aime pas, et puis, en moi, les sensations agréables ou désagréables. Personne n'aime souffrir d'une rage de dents ou de coliques nephrétiques, personne n'aime être triste, inquiet, angoissé ou désespéré. Il y a donc, en dehors de moi et en moi, ce que j'aime et ce que je n'aime pas. Nous sommes deux: moi qui aime et qui n'aime pas, qui refuse, désire, crains, qui qualifie tout le temps de favorable ou de défavorable, de bon ou de mauvais, et puis les évènements ou les phénomènes. C'est cette dualité qui peut s'effacer et disparaître par une transformation radicale de ce "Je", dont les refus, les désirs s'effacent. Par l'acceptation, ce JE devient peu à peu plus vaste, jusqu'à devenir infini. Conscience, mais pure conscience, sans nul aspect particulier ni limitation particulière.

(...)

Peu à peu, le témoin neutre apparaît. Le témoin ne prend pas parti, il est semblable au miroir qui voit tout, accepte tout, ne refuse ni ne déforme rien, ne juge pas ni ne qualifie, voit exactement ce qui est là. La comparaison s'arrête en ce point parce que le miroir n'agit pas, tandis que l'humain agit. Il agit sur la base de la vision claire, objective, de ce qui est, ou sur la base faussée par les préférences, les refus, les préjugés, les opinions, l'attente, la crainte, l'espoir, etc."




Pour aller plus loin


🎧 ÉCOUTER -